Augmentation mammaire : les techniques et le mode opératoire

De point de vue esthétique et fonctionnel, les seins sont des organes fondamentaux pour la femme. La croissance incomplète des glandes mammaires ou encore l’inhibition hormonale peuvent engendrer une poitrine de petite taille. Ce trouble disgracieux est mal vécu par plusieurs femmes qui cherchent à se perfectionner et à être plus séduisantes. Le seul recours efficace est l’augmentation mammaire en Tunisie.

Ce choix est soutenu par la diversité des techniques qui se basent essentiellement sur deux principaux procédés : la pose de prothèses mammaires et le lipofilling.

Quel est le prix d’une augmentation mammaire en Tunisie ?

Le prix d’une augmentation mammaire en Tunisie est concurrentiel. Il est important de savoir que le tarif de l’intervention varie selon plusieurs critères : la technique choisie par la patiente et par le chirurgien (implant de prothèses ou lipofilling), les prothèses choisies (rondes, anatomiques), etc. Le prix de l’intervention comprend plusieurs prestations : consultation et honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste, soutien de contention, période de convalescence à l’hôtel, séjour à la clinique, soins et suivis par les infirmiers, transport, accueil et assistance, etc.

Tarifs augmentation mammaire Tunisie


Interventions Tarifs TTC Durée séjour en pension complète
AM prothèses rondes 2100 € 5 nuits et 6 jours
AM prothèses anatomiques) 2400 € 5 nuits et 6 jours
Implants pectoraux 2950 € 5 nuits et 6 jours

Augmentation mammaire par prothèses

C’est la méthode la plus répandue et la plus fiable pour obtenir des seins bien rebondis et mis en valeur. Elle est appliquée depuis des décennies et n’engendrent plus d’effets indésirables sur la lactation et la sécrétion hormonale.

La composition d’un implant mammaire

formes-implant-mammaire-rondeUne prothèse est constituée d’une enveloppe externe de silicone à la fois souple et rigide. L’intérieur de ce matériau renferme 3 couches : un gel de silicone, un liquide d’eau salée et un hydrogel. Ce sont des substances inertes qui ne présentent pas de problèmes physiologiques ultérieures.

Tout savoir sur le mode opératoire

Une consultation pré-chirurgicale est obligatoire pour déterminer avec la patiente la taille et la forme d’implant idéales pour peaufiner la poitrine. Pour cela, une mammographie et un shooting photos sont préconisés.

L’intervention proprement dite est effectuée sous anesthésie générale et débute toujours par une incision au niveau du pli du sein, de l’aréole et de l’aisselle. Le chirurgien effectue une cavité derrière ou devant les muscles pectoraux pour placer ces prothèses.

L’intervention dure environ 2 heures et la durabilité des prothèses est estimée à 10 ans au maximum.

Quelles sont les suites opératoires de cette technique ?

formes-implant-mammaireGénéralement, les suites sont peu douloureuses et marquées par des ecchymoses et des gonflements. Le médecin partenaire de la clinique prescrira dans ce cas, un traitement analgésique pour y pallier. Le repos total varie entre 5 et 10 jours où il sera recommandé d’arrêter les activités socio-professionnelles.

Augmentation des seins par lipofilling

C’est une technique qui permet d’agrandir les seins d’une façon 100% naturelle. Cette méthode d’adjonction de graisse autologue dite lipofilling permettra à la femme touchée par une hypoplasie mammaire d’avoir des seins plus sexy. La graisse utilisée doit être extraite par liposuccion des zones surchargées d’amas lipidiques.

Quel est le mode opératoire de l’agrandissement des seins par auto-greffe de graisse ?

L’auto-greffe de graisse se fait à partir de micro-incisions qui ne laisseront quasiment pas de cicatrices. Il est à noter que la graisse injectée doit être préalablement purifiée et filtrée.

Les plaies même si elles sont de petite taille, seront recouvertes de pansements compressifs pour accélérer le phénomène de cicatrisation.

L’avantage majeur de cette chirurgie esthétique est qu’elle peut augmenter le volume des seins tout en restylant certaines zones disgracieuses du corps : hanches, culotte de cheval, etc.

Les suites opératoires de cette technique naturelle

Les suites sont légères et ne présentent pas de contraintes post-opératoires excepté quelques bleus qui disparaîtront rapidement. Néanmoins, l’arrêt des activités sportives et physiques est fortement conseillé  durant les 10 premiers jours de la période de convalescence.

Quels sont les résultats attendus d’une augmentation mammaire en Tunisie

Le résultat final n’est acquis que lorsque les gonflements sont atténués et les cicatrices sont estompés. L’aspect définitif de la poitrine est caractérisé par un rebondissement remarquable des seins accompagnée d’une parfaite symétrie.

Les risques et les complications liés à une augmentation du volume de la poitrine

De nos jours, les techniques utilisées dans les interventions esthétiques et plus précisément dans la chirurgie mammaire se sont développées. Cependant, les risques et les complications liés à cette opération existent toujours.

Comme dans tous les actes chirurgicaux, l’anesthésie appliquée lors d’une chirurgie mammaire peut-être une cause de plusieurs complications. De plus, d’autres risques peuvent survenir comme :

La nécrose cutanée : c’est-à-dire la perte d’une partie ou d’une zone de la peau, du mamelon ou de la glande mammaire. C’est une complication grave qui nécessite parfois une deuxième intervention.

Phlébite et embolie pulmonaire : cette complication peut survenir après n’importe quel type de chirurgie. Plusieurs consignes et recommandations préopératoires peuvent aider à réduire ce risque : arrêter la pilule contraceptive, se lever d’une manière précoce, suivre un traitement anticoagulant, etc.

Hématome : c’est un gonflement qui se produit à l’intérieur du tissu mammaire et qui est caractérisé par des saignements ou par l’accumulation du sang.

Problèmes et troubles de cicatrisation : dans une chirurgie mammaire, les cicatrices sont inévitables. Généralement, on juge qu’une intervention est réussie si les cicatrices sont bien rétablies. Cependant, et dans certaines cas une mauvaise cicatrisation et l’apparition de cicatrices hypertrophiques peuvent nécessiter une nouvelle intervention.

L’imperfection des résultats : la patiente peut ne pas être satisfaite du volume apporté à sa poitrine. De plus, le résultat peut-être asymétrique ou imparfaite et la patiente peut demander une ré-intervention plusieurs mois après la première chirurgie.

Apparition de vagues et de plis : cette complication parvient notamment lorsque la patiente est mince et que la taille des prothèses mammaires n’est pas adaptée.

Apparition de vergetures : ce risque apparaît si la qualité de la peau de la patiente n’est pas bonne ou si elle manque d’élasticité. Les vergetures apparaissent également si la taille des prothèses implantées est trop grande par rapport à la taille de la poitrine.

Bien que rares, mais les complications liées à la chirurgie esthétique des seins doivent être évoquées par le chirurgien et par l’anesthésiste lors des consultations préopératoires.